Ça avait mal commencé… (histoire d’une naissance)

Le poulain de Querida et Inal, Fautxo Beltxa, est né hier, et ça n’a pas été simple.
Nous avions constaté jeudi que Querida (dont nous attendions le poulain) avait les mamelles bien gonflées et commençait à cirer. La naissance était donc imminente et comme c’était une grossesse primipare il était particulièrement important de surveiller. Nous avons donc multiplié les visites mais à 1h du matin dans la nuit de jeudi à vendredi, comme il n’y avait aucun signe de travail (Querida était calme avec les autres et mangeait sans tenir compte de notre présence) nous avons décidé de n’y retourner que vers 5h, histoire de dormir un peu.

En arrivant au pré avant le lever du jour avec juste un café avalé à la va-vite, Querida avait un comportement étrange, elle appelait et semblait très énervée. Il nous paraissait improbable qu’elle ait mis bas en si peu de temps et pourtant tout nous montrait le contraire. Mais pas de poulain à ses côtés. Nous avons cherché et cherché encore, en particulier dans la rivière toute proche, nous attendant à trouver un cadavre ou un poulain couché, tombé derrière la clôture. C’est Hepsy (notre chienne) qui nous a guidés. Le poulain était à environs 100 mètres de sa mère, au bord de la rivière dans la parcelle d’à côté. Il était sur ses quatre pieds, en forme, l’air un peu perdu.
Nous l’avons poussé jusqu’à sa mère qui l’a chassé immédiatement et très violemment, donnant même l’impression qu’elle voulait le tuer.

Il fallait agir vite car le poulain devait être né depuis un trop long moment. Nous avons donc entravé Querida des deux postérieurs pour l’empêcher de botter, et tenue à la tête pour qu’elle ne puisse pas mordre non plus. L’urgence était de faire téter le petit, qu’il prenne déjà le colostrum, nous réfléchirions plus tard. Non sans mal nous y sommes arrivé. Querida était furieuse et cherchait par tous les moyens à virer cet intrus. Par contre (et heureusement), elle nous laissait la manipuler sans  la moindre réaction agressive. Autre chance, la persévérance du poulain qui tétait autant qu’il pouvait.

Après une petite pause nous avons remis le poulain sous sa mère. Mais cette fois nous l’avions frotté partout avec la délivrance placentaire pour qu’il soit imprégné d’une odeur familière à sa mère. Le comportement de Querida a alors changé. Toujours entravée des postérieurs pour éviter tout risque de coup fatal, elle manifestait de moins en moins d’agressivité.  Elle essayait d’empêcher son poulain d’approcher mais une fois au pis elle le laissait de mieux en mieux téter. C’est le courage et la volonté de vivre du petit qui a fait le reste. Impassible, il supportait toutes les morsures et réactions de sa mère avec une idée fixe : téter et téter encore.

En début d’après midi, Querida a cédé. L’insistance du petit, sa volonté farouche de vivre et sa résistance aux brimades de sa mère ont eu raison d’elle. Nous lui avons retiré les entraves et tout s’est très bien passé. Très honnêtement nous n’aurions pas parié sur cette issue si rapide. Nous avions décidé de batailler autant que possible pour les réunir mais pas plus de 48h. Au délà nous aurions laissé faire la nature.

Comme tout avait l’air de rentrer dans l’ordre nous les avons laissés toute la nuit sans surveillance. Et ce matin nous avons retrouvé le petit Fautxo au pis de sa mère qui lui léchait tendrement la croupe. C’était gagné ! Et tout au long de la journée nous avons même été étonnés par la douceur et la prévenance de Querida avec son poulain. Ça y est, elle commence sa nouvelle vie de poulinière et nous sommes ce soir émus et heureux de la voir maman après tout ce que nous avons vécus ensemble avant.

7

Retrouvez quelques photos sur la page « Nos poulains à vendre »

Actualité précédente : 4200km en 100 jours en autonomie complète

3 Commentaires

  1. Longue vie à Fautxo qui ne manque pas de ténacité et promet d’avoir un caractère bien trempé … comme maman.

  2. Eh bien , quelle histoire pour ce petit bonhomme , un mauvais début et une superbe fin .

  3. Pour certaines juments, pas facile d’être maman la première fois. En tout cas, petit Fautxo est bien mignon; papa et maman ont bien travaillé ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *